Marché de Producteurs nouvelle formule

Le jardin de Teneweich à Nouakchott
safran, tomates et pain complet

Trois jardins participent au marché (Teneweich, PK16 et Ilot K) avec des légumes produits à Nouakchott.

La production  pendant certains mois est intense et ils ont la nécessité d'avoir un lieu de vente chaque semaine.

On va essayer d'avoir toutes les samedis un petit marché dans le jardin avec les légumes de saison et continuer avec le grand marché deux fois par mois.

Pour découvrir plus sur le grand Marché lire ici.

Une nouvelle page facebook dédié au marché de la Galerie  Zeinart a été crée, suivez le lien Marché de Producteurs dans le jardin pour l'aimer et être au courant des dates et participants a venir.

Merci à vous de votre présence c'est grâce à vous que le marché est vivant.

les salades de PK16

Daud - Miroirs et regards - exposition


La boite à outils


Humilité

 Daud (David de Echave) conçoit l'illustration comme un moyen de réflexion et de transformation sociale. Ses illustrations se nourrissent d'une perspective humaniste, fruit de son expérience à dépeindre et mettre en lumière des contextes oubliés de la moitié du globe. Son travail a diverses ramifications, depuis l'illustration de presse, des campagnes de sensibilisation pour des ONGs pour une communication sociale, sur des affiches, des peintures murales, lors d'ateliers et d'expositions itinérantes.
Trouver son travail sur
                                                                                    @daud.illustration


Daud sera à Nouakchott pour 2 semaines le mois de février. Il présentera son travail à Zeinart et animera des ateliers à l'Institut Français et dans des écoles.


Vernissage le samedi 9 février de 10h00- 12h30
(dans les jardins il aura le marché de producteurs, créateurs et artisans)

Un long chemin

#MeToo

Cette exposition fais partie des activités de partenariat entre la Galerie Zeinart et l'Institut Français de Nouakchott avec la collaboration de l'ambassade d'Espagne et la Coopération Espagnole.

Nation Animal | peintures | Mamadou Anne

Atelier de Mamadou Anne, Nouakchott

Mamadou Anne, ingénier d'aviation civil , ayant travaillé dans la SNIM et dans la Marine National il décide un jour de 1987 de tout quitter pour se dédier a plein temps à l'art.
Depuis il peint des énigmatiques tableaux ou légendes du fleuve et réflexions sur le monde cohabitent portant le spectateur dans une rêverie onirique.
''Nation Animal'' une série de tableaux entre le figurative et le symbolique  mystérieux, chargés de peinture, lignes et lumière. 
Une réflexion pictural sur le monde animale et le déséquilibre provoqué par le homme dans l'écosystème. 
Vernissage 
samedi 1 décembre 2018 à 11h00 du matin


technique mixte sur toile
technique mixte sur toile

Mohamed Sidi - La mer et les Hommes

Mohamed Sidi, peintre autodidacte Mauritanien nous donne une vision de la Mauritanie riche en couleurs. Découpant ses images en mil morceaux et en utilisent une palette de couleurs illimité son travail caché une richesse de détails que ne sont pas apparents au premier regarde.

détail de Port de Pêche
Pour l'exposition ''La mer et les Hommes'' il a pris comme point de départ le Port de pêche artisanale de Nouakchott.
Pêcheurs, vendeuses et poissons peuplent ses tableaux,  son imagination déborde dans la accumulation de détails que on découvre lentement en prennent le temps de les étudier. 
                                                                           
 atelier 4 tableaux juxtaposés
Vernissage le samedi 3 Novembre à 11h00 du matin

La matinée du samedi 3 novembre il aura lieu le Marché de Producteurs, créateurs et artisans 
 10h00 - 12h30

Un marché de produits locaux. Vous serez en contact direct avec les producteurs, les coopératives, les créatrices ... jouets, miel et confitures, créations wax, écharpes, canard, poulet, légumes, poutargue, savons, huiles, artisanat ... Soyez les bienvenues Marhaba bikum

 

Animos Coloris, peinture sur os, Stéphane George

crâne chameau et os poisson

 Toute a débuté en Éthiopie où je ramasse mes premiers crânes d'animaux blanchis par le soleil. C'est alors que germe l'idée de leur donner une seconde vie...

 Par sa taille, sa forme et son état de conservation, chaque ossement est unique m'invitant à une approche toujours renouvelée tant au niveau des couleurs que des motifs. 

  Les crânes et os présentés dans cette exposition on été trouves lors de mes  différentes pérégrinations en Mauritanie où je vis depuis septembre 2017.

 
crâne de phacochère


Argile & Kaolin - métamorphoses - Nancy Abeiderrahmane


Lors d'un cours d'été de peinture dans une école d'art à Barcelone, la jeune Nancy croisait 
l'atelier de céramique, s’émerveillant de voir des formes toutes blanches surgir d'un four 
le lendemain enrobées de couleurs brillantes.

Cette curiosité ne l'a jamais quittée et depuis qu'elle a trouvé le temps de se dédier aux arts elle a voulu en savoir plus.

Après deux semaines d'initiation, se dotant d'un atelier minimal à Nouakchott, elle entreprend ainsi d'apprivoiser les infinies possibilités de la magie du tour, du feu, des émaux, l'alchimie des couleurs : l'argile devenant immortelle.

Cela devient une passion.



Fruit provisoire d'un lent et laborieux apprentissage, dialoguant avec des argiles locales, créant des émaux à partir de minéraux, explorant des textures ou motifs traditionnels mauritaniens, cette première présentation de objets du quotidien ne cherche à montrer que le plaisir de l'exploration et de la découverte.

  
A work in progress

Vernissage  vendredi 22 juin  17h00 - 19h00
Exposition / vente  

ZEINLIGHT par Hermann B. à l'OFF de Dakar


ZEINLIGHT par Hermann B.  
Luminaires sur pieds et lustres en bois

 

Les créations aux lignes galbées de Hermann B. sont fabriquées à la main, inspirées de son environnement et de sa vie Mauritanienne depuis 15 ans.

Complètement autodidacte, il a développé une technique de découpe du bois en lamelles et un procédé d'assemblage singulier, adapté à son handicap. Ses compositions ne contiennent ni clou, ni vis.

Il utilise plusieurs essences de bois bruts africains. Cette matière l'inspire car elle a la particularité de stimuler différents sens et lui procure un plaisir tactile et olfactif au fur et à mesure de l'avancée de son travail. Il s'attache à apporter un soin particulier à la finition ; il exécute notamment le ponçage, comme un rituel, par gestes lents et répétitifs, jusqu'à obtenir un toucher doux et soyeux.

Dans ses créations, il favorise les formes épurées et minimalistes qui permettent un jeu d'ombre et de lumière qui se projette dans l'espace.

Vous trouverez son travail pendant la Biennale de Dakar de 2018 à l'Hôtel Sokhamon au Plateau dans le cadre de l'exposition collective 'Le Dictionnaire des Matières'. Commissaire d'exposition Delphine Calmettes. 

CHAMEAUX - camelus dromedarius - photographie de Désirée Trotha

Rhapsodie en jaune
Désirée Trotha revient à Nouakchott avec une exposition de photos: Chameaux | portraits et paysages.
Voyageuse du désert et bonne chamellière, elle habite une partie de l'année au Niger, se déplacent annuellement au Mali, au Tchad et en Mauritanie.
Ami des nomades avec lesquelles elle a de forts liens, Désirée utilise la photographie et le film pour documenter leur vie et faire connaître leur culture.

La ''bande'' aux puits
 Vernissage le vendredi 13 avril 2018 à partir de 17h00 

Les chameaux m'ont accompagnée aux cours de nombreux voyages au Sahara. J'adore ces animaux majestueux: leur beauté, leur mouvements en harmonie total avec leur environnement et leur modestie. 
J'adore leur apparence arrogant et leur calme, leur résistance, leur résistance et leur attachement discret mais quand même chaleureux à l'homme. Le chameau est le meilleur ami dans le désert: contrairement à un 4X4, il n'est presque jamais en panne. Le chameau est capable de trouver de l'eau sur des longues distances durant les caravanes, les plus dures du monde. La chamelle nourrit les nomades avec son lait. Vive les chameaux!
Désirée von Trotha 2018

L'artiste présentera la dernière collection de ses bijoux :

AGADEZ LA FORGE - BIJOUX TOUAREGS
Design et montage Désirée von Trotha  


Nous remercions l'ambassade d'Allemagne pour sa participation à l'impression du catalogue.

Saada, bijouterie 2018







 grande koffi
millefiori, chevrons
koffi, bois, cuir
colliers Tifinag
Depuis 2012 que Saada, bijoutière à Bamako, collabore avec zeinart en nous envoyant chaque 6 mois une belle collection de sautoirs, ras de cou, colliers, bracelets et boucles. Perles d'Afrique et ailleur, modernes, anciennes, bronze, ébène, coquillage. Elle mélange et transforme créant des pièces uniques ou des modéles classiques dans une déclinaison de couleurs.  A la galerie à partir du 16 mars 2018.

koffi et coquillage
perles neolithiques
verre, bronze, pâte de verre
Talisman sautoir
Sautoirs verre, chevrons
coquillage

Mémoires Nomades | Sophie Debazac

collage sur papier et détail


Sophie Debazac
''J’ai la chance d’assouvir 2 passions : le Sahara et l’étoffe.

La rencontre avec le désert a été déterminante dans mon chemin de vie. Au fil du temps, depuis près de 30 ans, chaque voyage reste un émerveillement, ponctué et enrichi des rencontres qui ont tissé des liens profonds. Le Sahara s’est imposé comme le thème central de mon parcours artistique jusqu’à ce jour.
D’une formation peinture à l’École Nationale des Beaux-Arts de Nancy, je suis passée à l’Art Textile. J’aime explorer les techniques les plus variées pour façonner mon ressenti, je plie, je plisse, je froisse, je couds, je brode, je tricote, je sculpte le tissu… A travers les cotonnades, les voiles, la laine, les cordes…, les émotions jaillissent et une création prend forme.
Je poursuis mon voyage ! Les « Mémoires Nomades » constituent une seconde facette de mon travail, associées plus précisément à la Mauritanie. Les melehfas des femmes m’ont conquise tant par leur matière que par la richesse des impressions et des coloris. Lorsque je marche dans le désert, je glane ici ou là, des morceaux de tissu échoués sur le sable, accrochés à des branches d’acacia ou à des buissons épineux. J’aime rapporter ces traces de vie laissées par les nomades, le plus souvent à proximité d’un campement ou près d’un puits.
Avec le temps, ces fragments de vie allaient devenir poussière. Jouer avec la transparence et les couleurs est très jubilatoire pour moi ; à travers mes collages je leur offre une nouvelle existence, un hommage à ces femmes et à ces hommes du désert.
Chaque création est unique.
Le travail de mémoire de l’étoffe va se poursuivre dans une nouvelle aventure, un ami mauritanien a eu l’idée lumineuse que ces « nouveaux motifs » soient imprimés sur du tissu vierge. Les premiers essais du teinturier sont très encourageants ; d’un vêtement usé, il naît un nouveau, la boucle est bouclée.''

Sophie Debazac, 2018


        Pour découvrir son travail visitez le site de l'artiste sophiedebazac.com